Paris Capitale Underground

Paris Capitale Underground… le livre de Jean-Claude Lagrèze

Le livre « PARIS CAPITALE UNDERGROUND » (musique, mode…)

Photographies de Jean Claude LAGREZE

Si le nom de Jean-Claude Lagrèze ne vous dit rien, peut-être connaissez-vous les personnes qu’il a côtoyées ? Brigitte Bardot, Anna Karina, Iggy Pop, Kraftwerk, Serge Gainsbourg, Orson Welles, Keith Haring, ça vous dit quelque chose ? le chanteur Divine ?

Béatrice Dalle , Julie Delpy , Boy George ? David Bowie, bien sûr.

Et les soirées au Palace, au Boy’s ? La House Music ? Les soirées French Touch, Xtravaganza, French Kiss ? Laurent Garnier, le DJ ?

Flyer de la French Touch 1987
Flyer de la French Touch 1987

Double Jeu de Thierry Ardisson ?

Le photographe, portraitiste et organisateur de soirées des années 80 a côtoyé tout ce beau monde et organisé les plus célèbres parties du Paris des années 80-90.

Un livre de Jean Claude Lagrèze sous la direction de Pascal Lagrèze et Sabine Morandini avec une préface d’Ariel Wizman vient de sortir en octobre. Il retrace l’époque du  Punk, de la Techno, le Hip Hop, le Neo Romantic, l’Electro, Batcave … ou encore la New Wave enrichi de nombreuses photo de l’époque.

« Cette rétrospective qui rend compte d’un courant complexe socioculturel créatif, réunit les images prises sur le vif par le photographe dans les concerts, les lieux festifs parisiens (Le Palace, les Bains Douches…), ainsi que ses portraits intimistes d’artistes devenus aujourd’hui des icônes : The Cure, Nina Hagen, Iggy Pop, Béatrice Dalle,

La musique, passion du photographe, est largement représentée : Queen, David Bowie, Depeche Mode, Madonna, Mick Jagger, Sparks, Klaus Nomi, Bauhaus, Kraftwerk, mais aussi le cinéma,  la mode, ou l’art avec Keith Haring et Leigh Bowery.

 

L’auteur :

« Jean Claude Lagrèze est un photographe français né à Saïgon et décédé en 1994. Connu pour ses photographies en noir et blanc des stars du rock et de diverses célébrités, il est acteur et observateur de la vie parisienne des années 1980. À l’initiative de grandes soirées parisiennes à l’Opéra Night, au Palace et aux Bains Douches, il intègre et influence ainsi ce milieu tant convoité. »

La bible des années 80 se trouve dans ce livre collector : une belle rétrospective d’une époque qui ne cesse de fasciner.

Livre  « Paris, capitale underground« 

Editions de la Martinière (3 octobre 2016)

221 pages, 42€

Paris Capitale Underground
Paris Capitale Underground

Laisser un commentaire