20150326_121938

AD Collections @ Quai d'Orsay

Pour la 1ère fois, AD Collections expose dans les superbes salons du Quai d’Orsay.

Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, 35, quai d’Orsay, 75007, Paris. De 14 heures à 19 heures, entrée libre.

 

« Alors qu’il organise chaque année en septembre l’exposition AD Intérieurs, qui met en avant les réalisations d’architectes stars, le magazine de décoration et d’art de vivre AD dévoile aujourd’hui un nouveau projet : AD Collections.

Jusqu’au 5 avril 2015, le Quai d’Orsay va ainsi accueillir une exposition entièrement dédiée au mobilier d’exception, des objets et des meubles de haute facture réalisés dans des matériaux nobles et édités en série (très) limitée. Installée au cœur des salons du ministère des affaires étrangères et du développement international, cette manifestation aura pour but de promouvoir la richesse de la création française et le talent de ses artisans à travers 150 œuvres. 50 talents de la déco, décorateurs ou designers pour de grandes maisons de luxe, ont ainsi été choisis par la rédaction d’AD Magazine et présenteront chacun 3 pièces inédites, représentant leur univers. Parmi eux, Lison de Caunes, Emmanuel Bossuet, Philippe Rapin, Joseph Dirand ou encore India Mahdavi. La scénographie est quant à elle signée par le Studio Adrien Gardère.

Le Quai d’Orsay :

« A hauteur du 37 quai d’Orsay, dont le nom évoque celui d’un prévôt des marchands du XVIII e siècle, se dresse la façade de l’hôtel du ministre des Affaires étrangères. Commencé en 1844, achevé vers 1855, il forme un ensemble homogène et représentatif de l’art décoratif du second Empire. À la demande de Guizot, ministre des Affaires étrangères, le projet en fut confié à l’architecte Lacornée, à qui l’on devait la construction du palais d’Orsay, aujourd’hui détruit.

La première pierre fut posée en novembre 1845 en présence de Guizot, Lacornée et Dumon, ministre des Travaux publics. Les travaux de décoration extérieure furent confiés à des sculpteurs qui, pour la plupart, avaient déjà participé à la construction ou la restauration d’églises (Notre-Dame de Paris, Saint-Vincent de Paul…) ou de châteaux (Blois, Saint-Cloud…). Un moment freinés par la révolution de 1848, les travaux furent repris à l’instigation de l’empereur Napoléon III. Une fois le gros œuvre achevé en 1853, on fit appel, pour la décoration intérieure, à des artistes connus à l’époque, tels que Séchan, Nolau et Rubé, Molknecht, Lavigne, Liénard, Hippolythe Adam, les frères Huber… L’hôtel étant destiné à recevoir des souverains et diplomates étrangers, il convenait de les accueillir avec tout le faste dû à leur rang. Depuis le milieu du XIXe siècle, le ministère des Affaires étrangères occupe toujours les mêmes locaux. C’est à cette stabilité de près d’un siècle et demi que l’on doit l’expression courante  » Quai d’Orsay  » pour désigner le ministère des Affaires étrangères. »

20150326_121938

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.