Cité de l'Economie Paris XVII

CitéCo la Cité de l’économie dans l’hôtel Gaillard

OUVERTURE DE CITÉCO, LA CITÉ DE L’ÉCONOMIE

Le premier musée dédié à l’économie en Europe

Gros évènement en juin dernier pour l’ouverture de la Citéco, la Cité de l’Economie à Paris XVIIème.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

L’ancien hôtel particulier Gaillard où se trouve actuellement la Citéco appartenait à la Banque de France. Au sous-sol, les coffres y sont toujours soigneusement installés.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

« Cet hôtel particulier néo-Renaissance, dont la construction s’est achevée en 1882, a été réalisé par l’architecte Jules Février à la demande d’Émile Gaillard, banquier grenoblois et collectionneur d’art du Moyen Âge et de la Renaissance. L’hôtel Gaillard a été revendu à la Banque De France en 1919. »

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

La Cité de l’Économie est ainsi le 1er musée interactif d’Europe dédié à l’économie. Cet espace gigantesque a ouvert au public à Paris le 14 juin 2019 et a été inauguré mi mai 2019.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Entre temps, des journées presse ont été organisées afin de découvrir les lieux en exclusivités. Tel était mon cas le 12 juin dernier, en compagnie de quelques journalistes et autres invités.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Au cœur de l’hôtel Gaillard, Citéco déploie, sur plus de 2 400 m2, une exposition permanente offrant un accès ludique et pédagogique aux concepts, mécanismes et enjeux de l’économie.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Le lieu, l’hôtel particulier Gaillard, petit historique :

Une demeure privée, une succursale bancaire, puis la Cité de l’Économie : 3 vies, 3 architectures emboîtées…

  • 1878 : le banquier Émile Gaillard achète un terrain sur la plaine Monceau et confie à l’architecte Jules Février la construction de son hôtel particulier.
  • 1878-1882 : durée des travaux.

Cité de l'Economie Paris XVII

  • 1885 : grand bal inaugural donné par Émile Gaillard.
  • 1902 : décès d’Émile Gaillard.
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII
  • 1904 : mise en vente du bâtiment et de la collection d’objets d’art.
  • 1919 : achat par la Banque de France de l’hôtel Gaillard.
  • 1920 : le chantier de transformation en succursale bancaire est confié à l’architecte Alphonse Defrasse.
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII
  • 1923 : inauguration le 2 janvier de la succursale bancaire Paris-Malesherbes dans l’hôtel Gaillard réaménagé.
  • 1999 : 12 avril, classement de l’hôtel Gaillard au titre des monuments historiques.
  • 2006 : fermeture définitive de la succursale bancaire.

    Cité de l'Economie Paris XVII
    Cité de l’Economie Paris XVII

 

  • 2010 : lancement du projet Citéco par le gouverneur de la Banque de France.
  • 2012 : début des travaux de transformation de l’hôtel Gaillard en une Cité de l’Économie.
  • 2015 : le nom Citéco est dévoilé.
  • Juin 2019 : inauguration de la Cité de l’Économie.

 

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Portrait du banquier collectionneur Emile Gaillard :

« Émile Gaillard (1821-1902) est représentatif des dynasties bourgeoises du XIXe siècle. Issu d’une famille grenobloise, petit-fils de Théodore François Gaillard, fondateur d’une maison de banque dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, fils de Théodore Eugène Gaillard, maire de Grenoble de 1858 à 1865, Émile est le représentant à Paris de la banque familiale. Il côtoie les grands banquiers de son époque, notamment les Pereire, et participe à l’aventure économique de son siècle.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Ses activités bancaires sont diverses : financement des chemins de fer, gestion des biens du comte de Chambord, contrats avec Victor Hugo…Les affaires ne sont pas le seul centre d’intérêt d’Émile Gaillard. Élève de Chopin dans sa jeunesse, il était, dit-on, son meilleur élève et le compositeur lui dédia une mazurka.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Le banquier a lui-même composé plusieurs morceaux de musique pour piano. Passionné par l’art du Moyen âge et de la Renaissance, il a constitué une collection exceptionnelle de meubles, d’objets décoratifs, de tapisseries et autres œuvres d’art de cette période. »

 

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Portrait de l’architecte du lieu, Jules Février :

« Lorsqu’Émile Gaillard lui confie ce grand chantier, Jules Février (1842-1937) est un jeune architecte de 36 ans. Il a toutefois réalisé 2 hôtels particuliers dans le quartier : l’un au 98 boulevard Malesherbes pour Valtesse de La Bigne, une figure de la vie parisienne qui a inspiré à Émile Zola son roman Nana (hôtel aujourd’hui disparu), et l’autre au numéro 100.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

L’hôtel Gaillard conforta sa notoriété et lui valut la Grande médaille d’architecture. Répondant à la demande d’une bourgeoisie en plein essor, Jules Février a réalisé des immeubles d’habitation et des hôtels particuliers dans tous les styles : le style historiciste avec l’hôtel Gaillard, mais aussi l’hôtel de Haviland (actuel conservatoire de musique Claude Debussy, au 29, avenue de Villiers) et le style haussmannien (dont celui qu’il habitait au 3, rue de la Terrasse).

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Il a également conçu des ensembles industriels : usine à chaux et à ciment (en Haute-Savoie) et cité ouvrière (à Pouancé, dans le Maine-et-Loire) ; il a travaillé pour les banques ou compagnies d’assurance et a notamment réalisé à Madrid, en 1911, avec son fils Raymond, également architecte, un immeuble pour la société espagnole le Phénix. »

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Transformation de l’hôtel particulier d’Emile Gaillard en succursale de la Banque de France par Alphonse Defrasse, l’architecte des trésors :

« En 1897, la Banque de France entame des grands travaux : dans le cadre de son privilège d’émission des billets, elle est tenue d’ouvrir une succursale dans chaque chef-lieu de département.

Cité de l'Economie Paris XVII

Cité de l’Economie Paris XVII

Alphonse Defrasse a alors 37 ans. Professeur aux Beaux-Arts dont il fut un brillant élève, ancien pensionnaire de la Villa Médicis à Rome, Grand prix de Rome en 1886, il vient de faire son entrée à la Banque centrale. Promu chef du service d’architecture et des travaux en 1899, il conçoit un premier plan-type de succursale pour les nouveaux comptoirs du territoire national – il en imaginera un second en 1905.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Tout en supervisant la construction de 70 succursales, il élabore une série de plans pour l’extension du siège de la Banque, rue Croix-des-Petits-Champs à Paris. L’immense salle souterraine, dont le plafond, soutenu par 720 piliers en béton, rappelle les salles hypostyles de l’ancienne Égypte, abritera les réserves d’or de la France, et vaudra à l’architecte une notoriété internationale.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Le réaménagement de l’hôtel Gaillard, entre 1919 et 1923, témoigne aussi de son talent. Disparu en 1939, Alphonse Defrasse restera dans l’histoire de l’architecture comme une grande figure des bâtiments civils de l’État, même s’il a signé le plan d’une modeste salle de cinéma, ainsi qu’une émouvante stèle, édifiée près de Liévin à la mémoire de l’un de ses deux fils architectes, Jacques, mort au champ d’honneur en 1915. »

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

La succursale en chiffres :

  • 14 mètres : longueur du hall du public,
  • 110 mètres : longueur totale des guichets à disposition de la clientèle, répartis dans toutes les salles,
  • 25 centimètres : épaisseur de chacune des 2 cloisons en ciment armé isolant la salle des coffres,
  • 40 centimètres : épaisseur de la porte blindée d’accès à la salle des coffres,
  • 4 tonnes : poids supporté par chaque mètre carré du plafond de la salle des coffres,
  • 5 mètres : hauteur des douves entourant la salle des coffres,
  • 2,5 mètres : hauteur de l’eau dans les douves entourant la salle des coffres.

    Cité de l'Economie Paris XVII
    Cité de l’Economie Paris XVII

Aujourd’hui, ce superbe hôtel particulier qui a demandé plusieurs années de longs travaux propose un parcours permanent sur 2 400 m², un plateau d’expositions temporaires de 430 m², un auditorium de 99 places, 35 m² de foyer, des ateliers pédagogiques avec 2 salles de 47 m² + 1 atelier multimédia de 33 m², des salons multi-activités avec 2 salles de 45 m² + 1 atelier de 48 m², ainsi qu’un café en accès libre de 50 m² et une boutique de 60 m² ouverte sur le hall d’accueil.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Une grande diversité d’approches :

  • 58 vidéos originales, pour une durée cumulée de 6 heures,
  • 20 jeux multimédia individuels,
  • 6 jeux multimedias collectifs,
  • 15 manipulations interactives,
  • 390 objets,
  • 60 photo,
  • 1 parcours accessibilité adapté pour les personnes à mobilité réduite, les non-voyants accompagnés, les déficients visuels, les sourds et malentendants.
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Des dispositifs spectaculaires :

  • Le « mapping » (images animées) dans l’escalier monumental,
  • La sculpture d’une vache en métal, à échelle 1 (séquence Échanges),
  • La « tour des entreprises », un immeuble-décor pour aborder la diversité des entreprises (séquence Acteurs),
  • Le « cylindre des turbulences », une structure traversante en métal, de 4,5 m de haut, pour plonger le visiteur au coeur des crises (séquence Instabilités),
  • La « salle du conseil » : un jeu collectif simulant une négociation multilatérale, en interaction avec les vidéos-projections (séquence Régulations).
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Un parcours éducatif en 6 séquences :

Echanges – Acteurs – Marchés – Instabilités – Régulations – Trésors

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

« Le parcours de l’exposition permanente débute dans l’escalier monumental : un spectacle audiovisuel immersif met en scène les grandes questions de l’économie : la production, la consommation, l’échange et la monnaie, qui concernent au quotidien chacun d’entre nous. Le parcours n’est pas contraint mais l’ordre des séquences a été pensé pour permettre à chacun d’apprivoiser, à son rythme, les mécanismes économiques. »

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Nous avons ainsi fini la visite au dernier étage, dans l’immense salle prévue pour le cocktail…

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

et nous sommes donc descendus par le superbe escalier en colimaçon, typique de l’époque …

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

 

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Au sous-sol, la salle des coffres et une presse qui imprimait les billets de banque …

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

 

Le cocktail a été préparé par les équipes du traiteur Fleurs de Mets :

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Le cocktail s’est poursuivi dans l’immense salle du dernier étage qui peut servir pour des évènements privés, avec vue sur les toits :

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Une programmation culturelle riche et diversifiée proposera expositions temporaires, rencontres, conférences, ateliers, projections et spectacles vivants, qui rythmeront chaque saison de cette nouvelle institution culturelle parisienne.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

A coup sûr, cet endroit va venir « the place to be » à Paris pour le côté culturel, mais aussi évènementiel.

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Un grand merci à Pierre Laporte Communication pour l’invitation et la visite guidée de ce lieu de culture enrichissant et fascinant !

Horaires

  • Du mardi au dimanche de 10h à 18h
  • Le samedi jusqu’à 19h
  • Un jeudi par mois jusqu’à 22h
  • Ouvert les lundis des petites vacances de la zone C, de 10h à 18h.
  • Fermé les 1er mai, 25 décembre, 1er janvier
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Tarifs

  • Plein tarif : 12€
  • Tarif 18-25 ans : 9€
  • Tarif jeune (6-17 ans) : 6€
  • Gratuit pour les moins de 6 ans
  • Pass tribu : 29€
  • Nocturne le premier jeudi du mois – billet soirée valable de 19h à 22h : 8€
  • Happy hour du lundi au vendredi à partir de 16h30 (hors vacances scolaires et jours fériés) : 6€
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII
Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

L’adresse :

CITÉCO, la Cité de l’Économie, 1, place du Général-Catroux 75017 Paris

 

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Le site internet :

citeco.fr

Cité de l'Economie Paris XVII
Cité de l’Economie Paris XVII

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.