Paco Rabanne, parfum Olympea intense

Rencontre avec les égéries du parfum de Paco Rabanne @ Musée Grévin

Cocktail with the stars au Musée Grévin pour les parfums Invictus et Olympea de Paco Rabanne

Musée Grévin - Espace Grévin Fashion
Musée Grévin – Espace Grévin Fashion

Une occasion rêvée pour revisiter le Musée Grévin, le fameux musée de cire de la capitale, pour rencontrer les stars en tout genre (designer, super modèles, comédiens, acteurs, hommes politiques, sport, Hollywood, etc.).

Musée Grévin - Espace Grévin Fashion
Musée Grévin – Espace Grévin Fashion

Ce soir là, la salle spéciale du musée, « l’espace Grévin Fashion« , était réservée pour la présentation des nouveaux parfums de Paco Rabanne, Olympea et Invictus, en version « intense« , créés par Juliette Karagueuzoglou pour le parfum homme, et Loc Dong pour la version femme.

Paco Rabanne, parfum Olympea intense @ Musée Grévin
Paco Rabanne, parfum Olympea intense @ Musée Grévin

Les 2 égéries étaient présentes à la cocktail party où nous avons pu découvrir leurs statues de cire immortalisées au Musée Grévin. La top modèle, Luma Grothe, posait à coté de sa statue très réussie, habillée de la robe métal de Paco Rabanne, et le mannequin, ex sportif professionnel, Nick Youngquest, posait, lui, en costume à coté de sa statue torse nu…

Luma Grothe & Nick Youngquest @ Musée Grévin
Luma Grothe & Nick Youngquest @ Musée Grévin

Biographie de Paco Rabanne :

« Paco Rabanne, Francisco Rabaneda y Cuervo le 18 février 1934 à Pasaia, est un couturier espagnol. Il a marqué l’univers de la mode dans les années 1960. Dans les années 1990, il s’est également illustré dans les médias à travers des prédictions et le récit de ses prétendues vies antérieures. Également connu pour son excentricité, il s’est lancé avec succès dans la création de parfums. »

  • Février 1966 : 1ère collection « Manifeste » présentée à l’hôtel George-V : « 12 robes importables en matériaux contemporains », agrémentées de sequins et plaques en rhodoïd5.
  • Avril 1966 : 2ème  collection avec des maillots de plage en rhodoïd au Crazy Horse Saloon portée par les artistes du lieu pendant le défilé.
  • Octobre 1966, il s’installe au 33, rue Bergère dans un décor de tubulures d’acier et murs noirs. Il se lance dans la création de modèles pour le cinéma. Ses créations sont visibles dans des films tels que « Deux ou trois choses que je sais d’elle » de Jean-Luc Godard et « Les Aventuriers » de Robert Enrico ou encore Voyage à deux (Two for the road) de Stanley Donen.
  • 1967 / 1970 : il connaît une période riche en expérimentations de matériaux et projets révolutionnaires comme des robes en papier, des modèles en cuir fluorescent, métal martelé, jersey d’aluminium et fourrure tricotée. Il conçoit des réalisations audacieuses qui marqueront le grand public comme une robe en plaques d’or incrustées de diamants, portée par Françoise Hardy ; vêtement moulé « Giffo » et robes tout en boutons. Il crée alors les « Rob’auto », une collection limitée de prêt-à-porter destinée à la conduite automobile. Il réalisera également des robes pour Casino Royale, film réalisé par John Huston et Barbarella de Roger Vadim. Ces créations seront acquises par des musées d’art contemporain tel le MoMA (Museum of Modern Art) à New York.
  • 1969 : il signe un partenariat avec l’entreprise Puig et lance un 1er parfum, « Calandre ».
  • 1971 / 1975 : il adhère à la Chambre syndicale de la couture.
  • 1973 : 1er  parfum masculin, « Paco Rabanne »
  • 1976 /1989 : il lance une ligne de prêt-à-porter masculin. Ses autres collections Couture s’enrichissent de nouveaux matériaux traités de façon non conventionnelle comme les tissus luminescents, les papiers métallisés, le daim ajouré ou tressé de métal, les rideaux de perles de bois et de formes spectaculaires. Il élabore le plastron avec des épaulettes en métal martelé articulé, les vestes sculptées en fourrure, les manteaux cerf-volant, les pourpoints en cotte de maille et les chaussures « à la poulaine
  • 1979 / 1988 : lancement des parfums « Métal », « La Nuit », « Sport » et « Ténéré ».
  • 1990 /1998 : Lancement d’une ligne de prêt-à-porter féminin. Les collections Couture multiplient les effets de lumière travaillés comme les volumes sculpturaux : pastilles miroir, plexiglas, reflets lasers, fibre optique signent le style Rabanne. Les accessoires (bijoux, coiffes et chaussures) sont traités comme de véritables œuvres à part entières. Attribution du « Dé d’or » pour la collection Printemps Été 1990.
  • 1993 / 1996 : 2 nouveaux parfums voient le jour, couronnés une fois de plus de succès, « XS » (décliné en XS pour Elle) et « Paco ».
  • 1996 : il est choisi pour la fabrication des costumes de scène de Mylène Farmer pendant sa tournée 1996/1997.
  • 1999 : il prend sa retraite du secteur de la haute couture, mais reste en prêt-à-porter. Ce dernier connaît alors un nouveau développement, sous la direction artistique de Rosemary Rodriguez, puis de Patrick Robinson. Paco Rabanne est également peintre et designer. Il expose ses œuvres picturales à Valbonne, et présente au salon Maison et objet une collection de six chaises inspirées de ses célèbres textures.
  • Lancement du parfum « Ultraviolet » dont la couleur et le flacon sont inédits.
  • 2000 : il reçoit la Médaille d’or du mérite des beaux-arts par le ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports.
  • 2001 / 2009 : parfums « Ultraviolet Man », « Black XS », « Black XS » pour elle, « 1 Million » et « Lady Million ».
  • 2013 : parfum « Invictus ».
  • 2015 : « Olympéa », un parfum qui revisite les codes de la mythologie (comme Invictus, pour homme) et dont la bouteille a été dessinée par l’artiste et designer Marc Ange.
Paco Rabanne, parfum Olympea intense
Paco Rabanne, parfum Olympea intense

Musée Grévin

10 boulevard Montmartre, 75009 Paris

Prix entre 16 et 22.50€

http://www.grevin-paris.com/fr

 

Laisser un commentaire